Comment fonctionne Google Tag Manager ?

Avec le dynamisme que connaissent les activités sur le web, une grande quantité d’outils visant à analyser la performance de votre site internet a vu le jour au cours de ces dernières années. Entre autres, il y a Google Tag Manager qui est un autre gadget lancé et développé par la firme Moutain View. Beaucoup de propriétaires de site web s’en servent déjà, mais si vous ne le connaissez pas encore, cet article devrait combler votre lacune.

Google Tag Manager : qu’est-ce que c’est ?

Par définition Google Tag Manager, connu également sous l’acronyme GTM est un système de gestion de balise lancé par le moteur de recherche n° 1 Google il y a récemment. Sa création est visée à gérer les tags JavaScript ainsi que les balises HTML que l’on utilise pour le suivi et l’analyse des sites internet.

À titre d’exemple, pour faire du recyclage publicitaire sur Facebook et connaitre les conversions que son site y obtient, on doit intégrer un pixel de tracking sur sa plateforme.

Grâce à GTM et son interface facile à comprendre, le propriétaire du site gagnera du temps dans l’ajout de leurs balises. Effectivement, il suffit d’ajouter le code du GTM pour pouvoir gérer le reste des balises dans la plateforme. Quoi qu’il en soit, il existe certains détails qu’il faut comprendre pour bien utiliser Google Tag Manager et en tirer le meilleur profit.

Les essentiels à savoir avant d’utiliser Google Tag Manager

Il y a avant tout les Balises que l’on appelle couramment « Tag ». Il s’agit d’un bout de code que l’on utilise pour insérer tout type de JavaScript sur site internet. On parle ici notamment du code de tracking, du pixel de conversion et bien d’autres. Autrement dit, on fait l’usage de ces tags pour indiquer une conversion à Adwords ou encore, pour ajouter un pixel de tracking sur Facebook.

Ensuite, il y a les Déclencheurs ou « Triggers ». Quant à ces derniers, ils désignent la manière dont les balisés vont être utilisés sur la plateforme. À noter que les Triggers sont toujours associés à une balise qui sert à définir les conditions qui déterminent le déclenchement de la balise.